logo_france_shotokan

 

Maître Ohshima, né en 1930, est un élève direct de Maître Funakoshi. Résidant aux Etats-Unis, où il commença d’enseigner en 1955, il fut l’un des premiers experts de karaté à séjourner en France, au cours de l’année 1962.
Après sa venue, un groupe de karatéka français, menés par Daniel Chemla*, a décidé de suivre son enseignement. Ainsi a été fondée en 1964 l’association France Shotokan (association loi 1901 à but non lucratif). Après 43 années d’existence, elle compte 60 dojos et 850 pratiquants, dont plus de 250 ceintures noires.

Le style Shotokan-Ohshima s’inscrit strictement dans la lignée de l’enseignement de Maître Funakoshi, en se référant à son ouvrage majeur « Karate-Do Kyohan ».
C’est ainsi qu’en plus des kihon, kata et kumité classiques, il développe certaines pratiques spécifiques : iaï (combat à très courte distance), torite (dégagements sur saisie) dont une grande partie se travaille à genoux et nage waza (projections sur attaques).
Il porte une attention particulière à la décontraction du corps dans la pratique. Sa recherche est le réalisme et l’efficacité dans le combat sous toutes ses formes, l’entraînement portant de façon équilibrée sur tous les aspects du karaté tels que décrits par Maître Funakoshi dans son livre.

Le « stage spécial » (successions d’entraînements très intenses sur plusieurs jours) constitue un instrument capital de la progression personnelle dans le style Shotokan-Ohshima.
Il joue aussi un grand rôle dans le renforcement des liens entre ses pratiquants.

Notre saison est structurée autour de six stages spéciaux (5 en région, 1 national), et de nombreux stages techniques sur un week-end, dirigés par les plus gradés de l’association (entre 30 et 45 ans de pratique).

Si la compétition ne prend qu’une part marginale de notre entraînement, le jyu kumite en fait pleinement partie.

Un des principes de base au sein de France Shotokan est le bénévolat absolu de tous ses cadres, enseignants et autres responsables.

Nos dojos, répartis sur le territoire national, sont accessibles gratuitement à tous les membres de l’association dès lors qu’ils sont en règle avec leur cotisation dans leur dojo d’origine.

Le style Shotokan-Ohshima est reconnu comme tel par la FFKDA depuis 2003.

Richard HIEGEL expert fédéral, 6ème dan FFKda et Godan de maître Tsutomu Ohshima
(Texte écrit en 2007)


* Daniel Chemla, premier Responsable de l’école des Cadres de la fédération, début des années 70.

 

Association France Shotokan : www.franceshotokan.com

 

Passage de grade FSK

 

Maître Ohshima a établi un programme spécifique de passage de grade propre à son style. Ce programme est le même pour tous les pays où ce style est pratiqué.

Les grades délivrés n'ont de valeur qu'au sein de l'Ecole Shotokan Ohshima. En France, ces passages de grades sont mis en place par l'association France Shotokan (FSK). Pour pouvoir prétendre à un grade FSK, il est nécessaire d'être au préalable titulaire d'un grade de la Fédération Française de Karaté et disciplines associées (FFKda), seuls grades reconnus officiellement par la Commission Spécialisée des Dans et Grades Equivalents (CSDGE).

 

 

 

 

 

 

Ouvrir le document pdf du programme de passage de grade FSK